Les enfants n’ont pas de religion

Dans une société majoritairement musulmane comme le Sénégal, le mariage entre deux personnes de différentes religions est souvent source de nombreux problèmes. Cette union, influence l’orientation religieuse des enfants qui sont trop souvent à chemin entre deux croyances héritées des parents. C’est l’histoire de Marta et de Phina, deux sœurs âgées de 15 et 9 ans et vivant à Rufisque.

Chrétiennes par moment, surtout à l’occasion des fêtes pour respecter la volonté de leur père Sebastien, elles fréquentent pourtant plus la paroisse et vont presque jamais à la messe. Leur mère, Ndeye Marieme est musulmane. Et durant le mois du ramadan, Marta et Phina sont musulmanes, pour la circonstance, pour se fondre dans le décor d’une société qui obéit à des codes. Deux religions, dans une seule famille, cela prend souvent trop de place et étouffe l’atmosphère de ces filles, qui parfois ne veulent pas choisir.